by P.RO Com
Ceep France

Opinion sur le document de réflexion sur la dimension sociale de l’Europe

Publications et Positions Publications et Positions
Publications et Positions

Accueil > Publications et Positions

Opinion sur le document de réflexion sur la dimension sociale de l’Europe

• Les membres du CEEP sont engagés dans le soutien à une convergence sociale et économique vers le haut entre les Etats membres et les régions. Il est aujourd’hui essentiel d’identifier les manières les plus réalistes d’accomplir cette ambition.

• Il reste primordial de rappeler qu’un modèle unique qui fonctionnerait dans tous les pays n’existe pas, et que seuls les Etats membres peuvent anticiper les implications d’initiatives politiques aux niveau national, régional et local.

• En tant que partenaire social et représentant des fournisseurs de services publics et SIG, le scenario « Rien que le marché unique » peut être écarté d’office. Le marché unique est, et doit rester, un outil permettant d’atteindre une croissance durable, ainsi qu’une cohésion sociale et territoriale. Il ne devrait pas être une fin en soi ni l’unique objectif de l’UE.

• L’option consistant à améliorer la coopération ne devrait pas constituer le scenario principal pour l’avenir de l’UE car il pourrait clairement mener à un blocage de l’UE. Des limites à la différenciation doivent être posées afin d’amoindrir le risque de complexité excessive, et ainsi le manque de visibilité.

• Le scenario “approfondir la dimension sociale de l’UE ensemble” est prometteur, et le CEEP tient à identifier les propositions suivantes comme prioritaires :
o Pour s’assurer qu’une véritable Union économique et monétaire dispose du soutien des citoyens européens, les programmes nationaux de réforme doivent être sécurisés avec un dialogue social à part entière.
o Des comparaisons à travers l’UE et des lignes directices sur les bonnes pratiques en matière d’accès aux services liés à l’enfance, au vieillissement actif et aux solutions de services devraient également être intégrées dans la dimension sociale du Semestre européen.
o Des objectifs quantifiables en termes d’objectifs sociaux et d’emploi devraient être intégrés dans les règles du Pacte de stabilité et de croissance qui définissent les objectifs de dette et de déficit.
o L’efficacité économique à court terme ne doit pas se faire au détriment des investissements de long terme dans les infrastructures sociales.