by P.RO Com
Ceep France

Opinion sur l’Etat de l’Union pour l’Energie en 2015

Publications et Positions Publications et Positions
Publications et Positions

Accueil > Publications et Positions

Opinion sur l’Etat de l’Union pour l’Energie en 2015

  • Le CEEP accueille favorablement le premier Etat de l’Union pour l’Energie, première étape en vue d’une politique énergétique et climatique européenne fiable. Le CEEP soutient par conséquent les initiatives de la Commission afin de mettre en œuvre les plans énergie et climat. Ils devraient permettre d’assurer une approches plus cohérente en vue de la réalisation des objectifs du Cadre européen 2030 Climat et Energie de l’UE, tout en évitant de limiter les Etats membres dans leurs choix de décarbonisation.
  • Le CEEP encourage la Commission européenne à toujours plus impliquer les partenaires sociaux dans le processus et de maintenir les citoyens et les consommateurs au cœur de la transition du système énergétique européen. Plus que jamais, l’acceptation de la population est indispensable au succès de la mise en oeuvre des politiques pour le climat et l’énergie. Dans ce contexte, il est nécessaire de se concentrer davantage sur la dimension locale et régionale de l’Union pour l’Energie, au travers de l’inclusion des citoyens au-delà de leur seul rôle de consommateur.
  • Le chauffage et la climatisation représentant la moitié de la demande énergétique en Europe, le CEEP approuve vivement le fait que la Stratégie pour le chauffage et la climatisation envoie un signal clair en faveur de solutions efficaces et durables.
  • Un marché intérieur de l’énergie pleinement intégré devrait figurer au cœur du projet d’Union pour l’Energie, au travers de la pleine mise en œuvre du Troisième Paquet Energie et d’une approche fondée sur le marché concernant les énergies renouvelables. Puisqu’à moyen/long terme le marché uniquement fondé sur l’énergie ne suffira pas à assurer la sécurité de la demande, une nouvelle conception du marché fournissant une capacité garantie devra être développée.
  • Le CEEP est très favorable à l’approche globale annoncée par l’Etat de l’Union pour l’Energie concernant les initiatives à venir de la Commission, et est particulièrement satisfait de la reconnaissance du rôle essentiel des transports. La décarbonisation de ce secteur doit être privilégie davantage que par le passé grâce à des actions concrètes au niveau européen.
  • Les membres du CEEP ont besoin des conditions optimale afin d’anticiper activement et de gérer la transition énergétique, et accueille par conséquent la mise en évidence de cet enjeu incontournable dans le cadre de l’Etat de l’Union pour l’Energie, en particulier concernant la dimension “qualifications”.

L’opinion dans son intégralité est disponible ici.