by P.RO Com
Ceep France

Contribution des fournisseurs de services publics à l’action pour le climat, pour une COP21 réussie et ambitieuse

Publications et Positions Publications et Positions
Publications et Positions

Accueil > Publications et Positions

Contribution des fournisseurs de services publics à l’action pour le climat, pour une COP21 réussie et ambitieuse

  • En amont de la tenue de la COP 21 à Paris, le CEEP appelle à la conclusion d’un accord pour le climat ambitieux et fort, incluant des engagements contraignants. Ces engagements doivent être régulièrement réévalués et renforcés par toutes les parties.
  • Les fournisseurs de services publics soutiennent une action pour le climat ambitieuse. Ils s’engagent pour le climat à travers leur culture entrepreneuriale et leurs secteurs d’activité. Leur approche est fondée sur une logique de durabilité, prenant en compte les aspects environnementaux, tout comme les dimensions économique et sociale.
  • Les politiques de lutte contre le changement climatique doivent adopter une approche globale et être structures autour de l’efficacité des ressources et de la décarbonisation. Les secteurs des services publics tels que les transports, les télécommunications, l’énergie, la gestion des déchets ou le traitement de l’eau, de même que la R&D, ont un potentiel de lutte contre le changement climatique élevé. Afin d’exploiter intégralement ce potentiel, l’UE, à travers du système européen d’échanges d’émissions (ETS) doit impérativement fournir un prix du carbone juste, mettant l’ensemble des acteurs sur un pied d’égalité afin d’intensifier les investissements, et ainsi encourager la décarbonisation de l’économie européenne.
  • Les politiques d’adaptation doivent être envisagées comme complémentaires aux politiques d’atténuation, puisqu’elles permettent de réagir aux conséquences négatives du changement climatique. Les mesures d’adaptation doivent inclure la protection des infrastructures afin d’accroître leur résistance. Les implications du changement climatique sur des secteurs tels que l’eau, l’énergie et les transports doivent être pris en compte le plus rapidement possible.
  • Les politiques du changement climatiques ne peuvent pas faire l’impasse sur les défis liés aux investissements. L’investissement dans l’action pour le climat est un impératif économique puisqu’il permettra de créer la croissance et les emplois durables dont l’Europe a besoin. Afin d’exploiter pleinement le potentiel des investissements dans des solutions favorables au climat, les investissements privés doivent être soutenus par l’investissement public.

La contribution est disponible dans son intégralité ici.